Le calcium coronaire marqueur de risque d’accidents coronaires

Le calcium déposé dans les coronaires peut être mesuré par des techniques d’imagerie médicale.

Une étude clinique intitulée « Coronary calcium as a predictor of coronary events in four racial or ethnic groups », paru dans le NEJM du 27 mars 2007 confirme que plus la quantité de calcium contenu dans la paroi des artères coronaires est élevée, plus le risque d’accidents coronariens type infarctus du myocarde est élevé.

 Les mécanismes de dépôt de calcium dans les artères coronaires ne sont pas étudiés dans l’article analysé ni les éventuels moyens de le réduire. On peut remarquer à ce sujet que des chélateurs du calcium comme l’édétate disodique ou EDTA ont été essayés pour éviter la calcification des vaisseaux, sans succès compte tenu de leurs  autres effets, voir par exemple cet article. Les statines pourraient indirectement réduire cette « calcification ».

Pour en savoir plus sur la technique d’appréciation des dépôts de calcium, voir cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *